Insertion dans le paysage villageois
Léchelles se caractérise urbanistiquement par un village-rue le long de la route cantonale reliant Fribourg à Payerne. Cette urbanisation a comme défauts principaux le manque de centre de village (comme lieu de rencontre afin de créer des liens sociaux et d'appartenance) et un espace dangereux pour la mobilité douce.
En prenant en compte les contraintes et les valeurs du lieu, le projet renforce l'idée de créer un centre du village avec une place supérieure minérale en lien avec la route cantonale et l'administration, pour y organiser un marché, une fête de village ou se retrouver sous l'arbre à palabres, et une place inférieure verte en lien avec la «coulée verte», les terrains de jeux et de foot, pour y organiser des rencontres sportives.
Léchelles est également très caractéristique par une orientation identique des toitures des bâtiments principaux le long de la route cantonale. La salle polyvalente, aux dimensions et volumes se rapportant aux fermes voisines, contribue à la structure bâtie spécifique du village. Le fait de pivoter la toiture du bâtiment des logements protégés marque une séquence dans le parcours de ce village-rue pour renforcer la lecture de la place supérieure et sa prise en compte d'une zone 30.